Navigation

27.09.2017

Trois ateliers pour esquisser des recommandations

Boilles à lait devant la fromagerie de Marsens, en Gruyère
Devant la fromagerie de Marsens, en Gruyère

Le PNR 69 organise trois ateliers pour présenter les résultats de la première phase de recherche et esquisser les premières recommandations.

Le Programme national de recherche "Alimentation saine et production alimentaire durable" (PNR 69) organise trois grands ateliers d’ici à la fin de l’année 2017. Ces ateliers ont pour but de mettre en valeur les résultats des 22 groupes ayant participé à la première phase de recherche du programme. En plus, les groupes vont commencer à élaborer leurs recommandations communes à l’égard de la Confédération, des cantons et des acteurs du système agro-alimentaire. Le 26 octobre 2017 sera consacré à la conception d’un système alimentaire plus durable. Le 16 novembre 2017 sera dédié à l’élaboration d’une stratégie relative à la problématique des pertes alimentaires. Le 11 décembre enfin, il sera question de mieux comprendre et de mieux encourager les choix alimentaires sains et/ou durables des consommateurs suisses. Ces ateliers sont ouverts à toutes les personnes intéressées. Interview du responsable du transfert de connaissances du PNR 69, Xavier Pilloud.

Y a-t-il un intérêt pour ces ateliers?

Xavier Pilloud: Oui, le nombre d’inscriptions issues de l’administration, de l’économie privée et des organisations non gouvernementales dépasse nos attentes. Nous voyons que la thématique couverte par le programme dans son ensemble et par les différents groupes intéresse un grand nombre d’institutions.

Comment se dérouleront les journées?

Elles seront organisées en deux parties distinctes. Dans un premier temps, les participants pourront prendre connaissance des résultats des groupes de recherche, lors d’un scientific speed dating où nous privilégierons la spontanéité des échanges. Dans un deuxième temps, nous présenterons les constatations communes des groupes et nous les mettrons en discussion avec les parties prenantes. Il est important pour nous de tenir compte du point de vue de ceux qui sont les acteurs du système agro-alimentaire. Ces derniers recevront avant chaque atelier un papier présentant les principales constatations de nos groupes.

Cela signifie-t-il que ce sont les acteurs du système agro-alimentaire qui rédigeront les recommandations des scientifiques?

Non, les scientifiques gardent la haute main sur les recommandations que le PNR 69 va émettre. Nous voulons en revanche favoriser le dialogue avec les acteurs du système agro-alimentaire en amont du processus d’élaboration des recommandations, car ils disposent eux aussi d’une expertise. Les scientifiques se réuniront le jour suivant chaque atelier pour intégrer cette expertise dans le travail d’élaboration des recommandations. Ces recommandations seront publiées dans un rapport de synthèse intermédiaire prévu pour fin 2018 ou début 2019.

Trois autres groupes de recherche sont par ailleurs actifs dans la deuxième phase du programme. Qu’en est-il de leurs recommandations?

Les résultats de ces groupes sont attendus pour 2018. Leurs recommandations devront prendre pour base le rapport de synthèse intermédiaire et les résultats des 22 groupes de recherche de la première phase.

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Xavier Pilloud Chargé du transfert de connaissances
VIRTÙ Public Affairs AG
Münstergasse 64/66 CH-3001 Bern +41 31 351 88 46 pilloud@virtupublicaffairs.ch