Navigation

29.08.2018

Des biomarqueurs de la consommation de lait ont été identifiés

Lors de la production du fromage, la masse de caillé est coupée à l’aide d’un couteau.

Les scientifiques suisses du projet „FoodBAll“ ont identifié des biomarqueurs qui permettent de détecter la consommation de produits laitiers.

Dans le cadre du projet "FoodBAll", des scientifiques d’Agroscope et de l’Université de Lausanne ont identifié de nouveaux biomarqueurs qui permettent de détecter la consommation du lait, du fromage et d’une boisson à base de soja dans le métabolisme humain. Le galactose et le lactose comptent parmi les molécules identifiées qui apparaissent dans le corps humain lors de la transformation des produits laitiers.

A ce jour, de nombreuses études scientifiques sur la consommation alimentaire se basent sur des questionnaires. L’étude FoodBAll pose des bases pour l’application d’une nouvelle méthode – la métabolomique – qui promet des résultats plus précis sur l’influence de l’alimentation sur la santé humaine. Les métabolites, appelés biomarqueurs, y sont quantifiés dans le sang et l’urine. Le projet pose ainsi des fondements importants pour de futures recherches nutritionnelles.

22 groupes de recherche issus de 11 pays

L’objectif de l’étude FoodBAll était d’identifier et de valider des biomarqueurs indicatifs de l’ingestion d’une douzaine d’aliments appartenant aux différents échelons de la pyramide alimentaire. Au total, 22 groupes de recherche venant de neuf pays européens, ainsi que du Canada et de la Nouvelle-Zélande ont participé au projet. Ce dernier a été mené dans le cadre de la Joint Programming Initiative européenne "A healthy diet for a healthy live" (JPI-HDHL). Les travaux de recherche menés en Suisse ont été financés dans le cadre du PNR 69.

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Dr Guy Vergères Agroscope
Domaine de recherche Systèmes microbiens des denrées alimentaires
Schwarzenburgstrasse 161 3003 Bern +41 58 463 81 54 guy.vergeres@agroscope.admin.ch