Navigation

20.06.2019

L’UE veut mesurer les pertes alimentaires à l’aide d’une méthodologie commune

Une personne coupe un chou avec un couteau.

La Commission européenne a décidé d‘introduire une méthodologie commune pour mesurer le volume de déchets alimentaires dans toute l’UE.

Près de 20% des denrées alimentaires produites dans l’Union européenne (UE) sont perdues ou gaspillées chaque année – avec des conséquences négatives pour la société, l’environnement et l’économie. Pour rendre le système alimentaire plus durable, les pertes alimentaires doivent être réduites dans l’UE. A l’heure actuelle, il n’existe toutefois pas de données suffisantes sur les pertes alimentaires dans les Etats membres de l’UE. Pour y remédier, la Commission européenne a décidé d’introduire une méthodologie commune visant à mesurer le volume des déchets alimentaires. Cette procédure uniforme doit aider les Etats membres de l’UE à quantifier le gaspillage alimentaire à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement.

Des connaissances pour agir de façon ciblée

La méthodologie permet de surveiller de manière cohérente l’ampleur des pertes alimentaires dans toute l’UE et d’identifier où certains aliments se perdent et pourquoi ils quittent la chaîne d’approvisionnement. Combler ce déficit de connaissances est une condition préalable à la diminution ciblée des pertes alimentaires dans chaque pays. Les Etats membres de l’UE peuvent introduire un cadre de suivi par eux-mêmes et doivent soumettre un premier compte-rendu à l’UE en 2020. La Commission européenne devrait disposer des premières données nouvelles d’ici à 2022.

Plus d’informations sur ce contenu